Idée d’escapade : nos 5 meilleurs pays pour faire de l’oenotourisme

OenotourismeQuoi de plus agréable que de découvrir le monde en dégustant un verre de vin et en partageant la passion d’un vigneron qui vous fait découvrir son vignoble ? Voilà la définition même de l’oenotourisme ! D’ailleurs, quels sont les 5 meilleurs pays pour faire de l’oenotourisme ?

En toute objectivité (chauvins ? nous ?) la France est l’une des destinations les plus complètes en matière d’oenotourisme. Dès 1999, une étude réalisée par l’AFIT (Association française de l’ingénierie touristique) a fait ressortir l’intérêt des touristes français et étrangers pour le tourisme vitivinicole et marqué le point de départ des actions pour développer l’accueil à la propriété et les structures parallèles telles que les chambres d’hôtes, hôtels, gîtes, restaurants et activités de loisir au cœur des vignobles. Selon l’AFIT, un Français sur cinq choisit sa destination de vacances parce qu’elle est vinicole. 40 % des visiteurs étrangers viennent en France « aussi » pour le vin et la gastronomie. 29 % ne viennent que pour le vin et la gastronomie. Pour vous donner une idée un peu plus précise de l’accueil déployé en faveur de l’oenotourisme sur notre territoire, 5 000 caves accueillent des visiteurs pour un volume moyen de 1500 personnes par an et par cave. Depuis plusieurs année, les initiatives se multiplient, que ce soient celles des élus, des communes, des syndicats, des vignerons indépendants etc. Parmi les régions les plus structurées en termes d’oenotourisme, on retrouve la Bourgogne, Bordeaux, l’Alsace et petit à petit la Champagne et le Val de Loire. Profitez-en pour sillonner les routes des vins de France !

Une autre destination connue dans le monde entier pour ses vins, c’est bien sûr l’Italie. Il n’est pas une région qui n’ait son vignoble en Italie. Du Nord au Sud, la vigne est intégrée aux paysages agricoles et l’oenotourisme, à son image, s’est développée avec l’agritourisme depuis les années 60. Le top 10 des destinations agritouristiques (et donc oenotouristiques) montre l’attrait que peuvent avoir les villes riches d’art et de culture comme celles de Toscane, de l’Ombrie et de la Vénétie. Pour entrer dans le détail, la Toscane gagne sur tous les tableaux avec le succès des fermes de la région du Chianti côté Sienne et des destinations côtières également très prisées (la région de Grosseto ; Livourne). La Vallée d’Aoste et le lac de Garde (côté Vérone, plus que Brescia) figurent également au top 10, ainsi que la Sicile et la Lombardie, régions qui ont beaucoup investi dans le développement de l’agritourisme ces dernières années.

31662-650x330-vina-vik-2-credit-pvÉloignons-nous de l’Europe, cap vers le Chili ! Le pays n’a pas encore structuré son offre oenotouristique, il y a encore largement à faire, mais la richesse des paysages et des vignobles nous pousse à vous en parler et à la classer parmi les meilleures destinations oenotouristiques. Des paysages à couper le souffle, des routes des vins variées et surtout des vins de qualité qui font du Chili une fabuleuse destination pour les amoureux du vin. Santiago, la capitale, est la porte d’entrée idéale pour sillonner la route des vins. Fort de 126 000 hectares de vignes (environ l’équivalent de la région bordelaise) l’accueil dans le vignoble est aujourd’hui un enjeu important pour la population. Le pays a accueilli en 2014 le double de visiteurs d’il y a 10 ans. Si les Brésiliens représentent la moitié des touristes étrangers, les Français aiment également ses paysages sauvages, son histoire riche, son authenticité et ses vins !

De l’autre côté du globe, le développement de l’oenotourisme en Australie se fait beaucoup autour de la gastronomie, des spas et des complexes hôteliers. Toutes les grandes régions viticoles australiennes ont l’avantage de se trouver près de 4 grandes villes : Perth, Adélaïde, Melbourne & Sydney. La région de l’Adélaïde concentre le plus grand nombre de vignobles. Par manque de restaurant dans ces vignobles, la plupart des domaines viticoles ont ouvert le leur, offrant une cuisine de très bonne qualité mais ouvert uniquement le midi.

Enfin, on ne peut pas parler d’oenotourisme sans évoquer l’Espagne, l’un des principaux producteurs viticoles au monde. De la même manière qu’en France, vous pouvez sillonnez les routes des vins et ainsi découvrir des paysages viticoles variés. La région de la Rioja fait partie de celles qui ont choisi de se développer à travers l’oenotourisme. Rénovation des chais, organisation de balades dans les vignes et activités variées autour du vin, les initiatives ne manquent pas. Les viticulteurs espagnols ont su combiner modernisation des techniques de production et savoir-faire hérité de leurs ancêtres. De plus, la variété des sols et du climat existant dans la péninsule a favorisé une large gamme de vins, chacun avec ses propres qualités et caractéristiques, les diverses régions de production étant nettement différenciées. Découvrez par exemple les vins mousseux du Penedés, entre Barcelone et Tarragone, les blancs doux des Rias Baixas, les crus prestigieux de la Rioja et ceux de Navarre dans le centre.

vignes Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *