VISITER LES HOSPICES DE BEAUNE

Institution hospitalière fondée au Moyen-Âge, Les Hospices de Beaune (ou Hôtel-Dieu de Beaune) sont devenus au fil des siècles un lieu de visite incontournable sur la route des vins de Bourgogne. Aujourd’hui converti en musée, découvrez l’Hôtel-Dieu, son histoire et son prestigieux domaine viticole comptant 85% de premiers crus et grands crus, vendus aux enchères chaque année le troisième dimanche de novembre. Un séjour en Bourgogne ne peut se concevoir sans une visite de l’Hôtel-Dieu… Suivez le guide !

Un hôpital médiéval au pied des vignes

L’histoire des Hospices de Beaune débute en 1443, à l’initiative du chancelier des Ducs de Bourgogne, Nicolas Rolin et de son épouse Guigone de Salins de construire un hôpital : l’Hôtel-Dieu. La guerre de 100 ans et l’épidémie de peste ayant ravagé les campagnes alentours, c’est donc pour les blessés, malades et plus démunis que l’édifice voit le jour.

Le 1er janvier 1452, l'hôpital accueille son premier patient. Dès lors et jusqu’à la fin des années 1980, les sœurs des Hospices de Beaune prendront soin de nombreux malades dans plusieurs grandes salles. Ses fonctions médicales ont été transférées en 1971 dans un hôpital moderne, à l’exception de l’accueil des retraités qui s’est poursuivi une dizaine d’années.

L’extérieur du bâtiment, composé d’austères toits d’ardoise, contraste avec la splendeur de la cour d’honneur aux toits en tuiles polychromes vernissées de Bourgogne. Tout autour de la cour, l’organisation des bâtiments est réglée selon la vie de l’institution : les patients sont accueillis sous les voûtes de la salle des Pauvres, les repas sont préparés dans la cuisine aux vastes cheminées gothiques, la « pharmacie » d’époque composée de faïences, est la pièce réservée à la sœur pharmacienne. Rare témoignage de l’architecture gothique flamboyante du Moyen Âge, les salles de l’Hôtel-Dieu réunissent encore de nos jours une vaste collection : pas moins de 2500 objets (tapisseries, tableaux, sculptures, pots à pharmacie…) et 2500 meubles (lits, coffres…).

L’ensemble architectural a fait l’objet de nombreuses restaurations, notamment au XIXème siècle avec le neveu de Eugène Viollet-le-Duc, l’un des plus célèbres architectes français de son époque. Ces travaux ont ainsi permis de conserver les Hospices de Beaune de manière exceptionnelle.

  • Le saviez-vous ? Les toitures multicolores en tuiles vernissées existent dans de nombreuses régions du monde : en Asie sur les toits de la Cité Interdite de Pékin, en Europe Centrale sur les églises de Budapest, en Afrique du Nord sur la Grande Mosquée de Fès… En France, cette technique voit le jour en Île-de-France et en Normandie dès la fin du XIIème siècle avant de faire son apparition sur la route des vins de Bourgogne au siècle suivant, et de devenir une particularité emblématique de la région.

Aujourd’hui convertie en musée, l’originalité de cette fondation hospitalière réside dans son extraordinaire patrimoine historique et architectural, mais aussi dans l’acquisition de son propre domaine viticole d’une soixantaine d’hectares plantés sur les plus grandes appellations de vins de Bourgogne…

Un domaine viticole unique au monde


Le fondateur de l’Hôtel-Dieu, Nicolas Rolin, a non seulement mis à profit ses connaissances des hôpitaux pour créer un édifice à la hauteur des besoins de l’époque, mais il a aussi mis en exergue ses qualités de gestionnaire en dotant l’institution de vignes, de fermes et de bois alentours. C’est d’ailleurs en 1457 que le premier don de vignes a été fait aux Hospices de Beaune, la tradition se poursuivra par la suite pendant plus de 5 siècles.

Aujourd’hui, le domaine viticole des Hospices atteint une soixantaine d’hectares. Des vignes essentiellement axées autour de Beaune (Meursault, Pommard, Puligny-Montrachet, Volnay…) provenant de legs et de donations. La production de Pinot Noir (pour les vins rouges) constitue l’essentiel de la production globale (50 ha) ; le reste étant dédié au Chardonnay (vins blancs). Pas étonnant quand on sait que ces deux cépages sont les seuls autorisés dans la production des grands crus de Bourgogne !

Les différentes parcelles sont confiées à 22 vignerons triés sur le volet, en charge de produire les vins de ce domaine viticole d’exception qui compte 85% de premiers crus et grands crus. Ces grands vins sont commercialisés chaque année le troisième dimanche de novembre, lors de la célèbre vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune.

La vente aux enchères des vins Hospices de Beaune

Organisée par la Maison Christie’s depuis 2005, c’est la vente de charité la plus célèbre au monde. Les fonds récoltés sont utilisés pour améliorer les équipements de soins de l’hôpital de Beaune (acquisition d’un scanner, d’une IRM, modernisation des infrastructures…), mais aussi pour la restauration et la conservation de l’Hôtel-Dieu. Tel était le souhait du chancelier Nicolas Rolin.

De grands amateurs de vins originaires du monde entier se pressent tous les ans, le 3eme dimanche de novembre. L’occasion de peut-être acquérir une pièce des célèbres Hospices, et d’ainsi entrer dans l’intimité d’un terroir et d’un patrimoine exceptionnels.  

Par ailleurs et depuis 1945, les Hospices reversent également une partie de leurs bénéfices, notamment ceux de la vente d’un tonneau appelé « pièce du Président » ou « pièce de charité », à une ou plusieurs autres associations caritatives, représentées par des personnalités telles que Claude Lelouch, Claire Chazal, Valérie Bonneton ? ...

  • Le saviez-vous ? C’est en 2015 que la pièce de charité a été vendue à son plus haut prix, 480 000€, un record absolu. Une française anonyme a remporté les enchères, au profit de deux associations : l'Institut Curie contre le cancer et la Fondation pour la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux, mais aussi pour les victimes des attaques de Paris.

Visiter le musée de l’Hôtel-Dieu

Horaires & tarifs

Le Musée de l'Hôtel-Dieu est ouvert tous les jours de l'année : de 9h à 18h30. L’entrée est au tarif de 7.50€/adulte pour une visite libre audioguidée (disponible en 10 langues). Comptez environ 1h de visite. Pour les groupes uniquement, une visite guidée est possible, sur réservation.

Le circuit de visite

L'Hôtel-Dieu couvre aujourd’hui une aire importante de la ville de Beaune. Quatre bâtiments sont accessibles au public : le musée, les trois cours, les dépendances, le Bastion du XVème siècle et les centaines de mètres de caves conservant, notamment, la réserve particulière de vin des Hospices.

La visite débute par la Grande salle des « Pôvres » et sa chapelle. Elle se poursuit dans les Salles Saint-Hugues (historiquement affectée aux malades) & Saint-Nicolas (abritant une exposition permanente sur l’Hôtel-Dieu). S’en suit la grande cuisine et ses deux immenses cheminées gothiques. La Cour des Fondateurs précède la pharmacie où les sœurs apothicaires préparaient les soins. En fin de visite, ne manquez pas le Polyptyque du XVème siècle composé de 9 panneaux et représentant le Jugement Dernier. La salle Saint-Louis, dernière salle de la visite du Musée de l'Hôtel-Dieu, vient de faire l'objet d'une nouvelle scénographie : exposition de coffres, de tapisseries, informations sur le domaine viticole.