La scission du vignoble du Beaujolais

Le vignoble du Beaujolais

Derrière le calme apparent des vignes… la guerre fait rage dans les campagnes !

Dans le Beaujolais, le divorce est consommé !

Le vignoble du Beaujolais, ses beaux clochers, le village typique de Romanèche-Thorins… est en train de vivre la scission de son appellation.

Le vignoble, fait de granites et de schistes au nord bénéficie de l’AOC beaujolais en crus, au sud le terroir est plus calcaire, on y produit le beaujolais nouveau. Quoi qu’il en soit, les parties nord et sud du vignoble sont toutes deux regroupées sous la même appellation : l’AOC beaujolais, le générique. Les crus du Nord ont toujours voulu se détacher de ceux du sud pour se dissocier de leur qualité, c’est la raison de leur divorce.

Le Beaujolais Nouveau arrivera t-il cette année?

Course au prestige entre le Beaujolais nouveau et le Beaujolais en Cru

En Décembre, l’Union des Vignerons du Beaujolais a décidé sans préavis du départ de l’ODG des dix crus du Beaujolais (Organisme de Défense et de Gestion). Cette décision a été prise sans la consultation préalable des vignerons.

Une réunion plus tard, les vignerons ont été convoqués et se déclarent tous hostiles à la scission du vignoble, ils ont exigé un vote qui leur a été refusé.

Aujourd’hui on suspecte les responsables du divorce de vouloir se rapprocher des crus de Bourgogne, dans le vignoble voisin…

Les vignerons qui ont donc des vignes en crus et d’autre dans l’appellation générique sont aujourd’hui administrés par deux ODG distinctes. Cependant, la cause de la crise est plutôt liée à la qualité du vin qu’à la gestion du vignoble. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *