Les secrets du bouchon de Champagne

Savez-vous que le bouchon de liège est né avec le champagne ? Le rôle du  bouchon de champagne est très important car il permet de préserver la qualité du vin. Une fois sortie de sa bouteille, le bouchon prend une forme de champignon. Les vignerons utilisent le liège comme unique matériau pour la constitution de ces bouchons. 

La naissance du bouchon de liège

Le bouchon de liège est né au début du XVIIIème siècle, en même temps que le processus de champagnisation. La découverte du rôle primordial du bouchon de liège est due au célèbre moine bénédictin, Dom Pérignon, qui connut les propriétés élastiques du liège en Catalogne. C’est ainsi qu’il remplaça les bondons de bois, enveloppés de feuilles de chanvre huilées, utilisés pour fermer les bouteilles, qui sautaient régulièrement sous l’effet de la pression.

Les caractéristiques du bouchon de champagne

Le champagne impose de sévères contraintes au bouchon en liège, celui-ci doit résister à une forte pression (3 fois la pression d’un pneu).

Lors de leur fabrication, comme pour son homologue le bouchon de vin, la forme du bouchon de champagne est de forme cylindrique. Il prendra la forme de champignon lors de sa mise en bouteille. C’est pourquoi, le bouchon de forme cylindrique a besoin d’être amolli avant sa mise en place par compression. Il est enfoncé dans le col de la bouteille, puis il est écrasé en forme de champignon pour recevoir le muselet. L’appellation « Champagne » doit être inscrite sur le bouchon et éventuellement, le millésime. Mais on peut également retrouver une petite étoile à cinq branches pour célébrer le « vin de la comète », d’après la comète aperçue en 1811 lors d’une récolte particulièrement abondante, ou pour fêter Noël, époque éminemment propice à la consommation des vins effervescents de Champagne.

Puis le museleur vient recouvrir le bouchon. Il est constitué d’une « cage » métallique en fil de fer et d’une capsule de champagne portant le nom du producteur. Souvent décorée, elle sert ainsi l’image de marque des Maisons et protège le bouchon du muselet qui fait le bonheur des placomusophiles, nom que l’on donne aux personnes qui collectionnent les plaques de muselet (capsules) des bouteilles de champagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *