Les mentions obligatoires sur l’étiquette d’un vin

étiquette vinDe nombreuses bouteilles ont deux étiquettes, une étiquette attractive placée sur le devant qui mentionne le nom du vin et une étiquette à l’arrière qui donne les informations complémentaires. A travers les informations qu’elles véhiculent, les étiquettes sont indispensables. Mais toutes les mentions ne sont pas obligatoires, seules 8 informations doivent impérativement y figurer :

  • La dénomination de vente qui précise la catégorie de vin (mousseux, pétillant…). Pour les vins à indication géographique, la mention « Appellation d’Origine Contrôlée/Protégée » suffit, complétée de la dénomination de l’AOP (Pays d’Oc, Fronsac…).
  • Le TAVATitre Alcoométrique Volumique Acquis, indiqué en pourcentage (exemple : 14% vol.)
  • La provenance : elle figure en complément de la dénomination de vente (vin de France, vin de la Communauté européenne,…) ou bien par une mention complémentaire (Produit de France, du Chili…)
  • Le volume nominal, imposé pour chaque catégorie de vin (par exemple, de 125 à 1500mL pour les vins mousseux).
  • Le nom de l’embouteilleur suivi de son adresse doivent figurer, à la suite de la mention « Mis en bouteille par ». Dans le cas des vins avec indication géographique, ces éléments peuvent être remplacés par des termes définis par l’UE : par exemple, « mis en bouteille à la propriété », « mis en bouteille au château », « mis en bouteille dans la zone de production »…
  • Le numéro de lot, composé de chiffres ou de lettres, précédé de la lettre « L ». Un lot étant un ensemble de produits élaborés dans les mêmes conditions.
  • Les allergènes comme la présence de sulfites doivent impérativement être indiqués.
  • Un message sanitaire, obligatoire pour les boissons alcoolisées (plus de 1,2% vol.) et destiné aux femmes enceintes préconisant la non-consommation d’alcool. Il peut s’agir d’un petit pictogramme représentant une femme enceinte dans un cercle barré.
  • La teneur en sucres, obligatoire pour les vins mousseux mais facultatif pour les autres vins.

Et le vin biologique ? Les vins produits conformément au règlement sur l’agriculture biologique sont certifiés de la mention « vin biologique ».

Il existe également d’autres mentions, facultatives, mais que certains producteurs choisissent de faire apparaître : la couleur du vin, le mode d’élaboration, le millésime (exige qu’au moins 85 % des raisins utilisés aient été récoltés pendant l’année considérée), le cépage, les distinctions/médailles aux concours

Une réflexion au sujet de « Les mentions obligatoires sur l’étiquette d’un vin »

  1. mikael

    Effectivement, vous avez raison de le signaler. En revanche, la contre étiquette est néanmoins quasiment inexistante pour les vins du Languedoc Roussillon que je distribue via mon site internet sauf ceux avec la mention bio, seulement l’étiquette commercial. Nous aimerions également d’avantages d’information sur la composition du vin (cépage, élevage, etc…) et une petite fiche de dégustation et accord mets-vins, mais bon, bientôt peut-être !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *