Les vins de Grignan-les-adhémar

Grignan-les-adhémar, une nouvelle AOC

Grignan-les-adhémar est une jeune appellation qui a vu le jour en 2010. Elle était auparavant connue sous le nom des « Coteaux du Tricastin », AOC depuis 1973. Handicapés par la centrale nucléaire du Tricastin, qui se situe sur la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux depuis le milieu des années 1970, les viticulteurs drômois ont obtenu l’autorisation de rebaptiser l’appellation en juin 2010. Les analyses ont beau avoir montré l’absence de radioactivité dans le vignoble, les incidents survenus à la centrale en 2008 ont porté un coup dur à l’appellation et précipité le changement de nom.

Village de GrignanL’AOC tire d’ailleurs son nouveau nom de la commune de Grignan associée à la maison d’Adhémar, une ancienne famille de la noblesse du Dauphiné qui régnait sur la région autour du XIIème siècle. Cette décision de l’INAO de rebaptiser l’appellation est en tout cas suffisamment rare pour être citée !

Un nouveau nom pour un nouveau départ

Ce nouveau nom a été pensé comme un nouveau départ. Henri Bour, le président de l’appellation Grignan les Adhémar, a d’emblée affirmé sa double ambition, améliorer la qualité de la production et accroitre les efforts de communication appuyant ce repositionnement.
Le cahier des charges a évolué dans ce sens : diminution des rendements, interdiction du désherbage total, incitation à la production de vins biologiques, encépagements accrus de viognier et syrah, … Et près de 200 000 € ont été débloqués pour communiquer sur la nouvelle AOC à son lancement.

Les vins de la Drôme provençale

Située sur la rive gauche du Rhône, l’AOC Grignan-les-adhémar s’étend entre le Dauphiné et la Provence, autour de Grignan, La Garde Adhémar, Donzère, Montélimar… Elle fait partie des vins des vignobles de la Vallée du Rhône méridional et s’en démarque par un plus grand usage du cépage syrah.
Le vignoble de 1 800 hectares occupe un espace restreint au cœur du pays de Grignan, qu’il partage avec les champs de lavande, de thym et les vergers d’olivier.

Les caractéristiques des vins de Grignan-les-adhémar

La production est nettement dominée par les vins rouges qui représentent 70% du total, contre 20% pour les rosés et 10% pour les blancs.
Le vin grignan-les-adhémar rouge présente une robe intense, un nez expressif (notes de fruits rouges et noirs) et est à déguster jeune, sur le fruit. Il peut également être conservé en cave pendant 5 ans. Le vin grignan-les-adhémar rosé offre des notes de groseille, de fraise et de pêche, accompagnant parfaitement de la charcuterie et des poissons ; le vin blanc, autour du viognier, du grenache blanc, du bourboulenc, de la marssanne et de la roussanne, est plus rare et mérite d’être dégusté jeune.
On recense 230 producteurs, une trentaine de caves particulières, 10 caves coopératives et 2 unions de producteurs qui commercialisent essentiellement leur production en France. L’exportation pèse à ce jour environ 20% des ventes, portée notamment par l’Allemagne.
On ne saura trop vous conseiller de vous intéresser à cette appellation qui propose des vins avec un très bon rapport qualité / prix  (nous avons une faiblesse pour les fabuleux blancs) !

Conseils de dégustation

Vins de grignanEn espérant que cette introduction aux vins de Grignan vous ait donné envie de les déguster, voici quelques domaines viticoles qui valent le détour (n’hésitez pas à nous en communiquer d’autres) :

  • Domaine d’Elyssas
  • Domaine de Montine
  • Domaine Val d’Aéria
  • Domaine du vieux Micocoulier
  • Domaine Bonetto-Fabrol
  • Domaine de Grangeneuve
  • Domaine Saint-Luc

Si vous êtes désireux de découvrir un peu plus cette région, retrouvez sur notre site tous les séjours œnologiques en Vallée du Rhône.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *