Quelle est la différence entre un œnologue et un sommelier ?

Durant son parcours de la vigne à votre verre, le vin croisera le chemin de plusieurs professionnels du monde viticole. Parmi eux : l’œnologue et le sommelier. Ces deux métiers, bien que différents, sont liés sur beaucoup d’aspects et, par conséquent, très souvent confondus. Petit retour sur les différences entre ces deux professions viticoles parmi les plus connues du grand public.

Sommelier et œnologue, deux métiers distincts

L’œnologue a pour but de conseiller les viticulteurs et de superviser la vinification. Il peut de plus assurer un rôle commercial. De son côté le sommelier doit trouver les bons accords entre les plats et les vins, organiser et gérer la cave de l’établissement et se fournir auprès des viticulteurs.

Mais que fait exactement l’œnologue ? Il contrôle la production du vin, il contrôle son goût et fait en sorte qu’il obtienne les arômes souhaités avant d’être acheté et consommé. Ce métier très complexe vous est dévoilé au cours d’un séjour en Côtes de Nuits où vous assistez à un atelier aux côtés d’une œnologue diplômée qui vous fera découvrir son métier.Diffrence sommelier oenologue
Le sommelier lui n’intervient qu’une fois que le vin est produit. Il l’accorde, le met en valeur, le choisit scrupuleusement, le stock de la meilleure façon possible et fait en sorte que son potentiel soit totalement révélé. Olivier Poussier, élu meilleur sommelier du monde 2000, réalise des accords mets et vins d’exception lors de ces soirées œnologiques sur Paris en partenariat avec Vinotrip. A l’occasion de ces soirées, plongez-vous quelques heures dans la peau d’un sommelier et découvrez les différentes facettes de cette profession en échangeant avec Olivier Poussier.

Des formations professionnelles dédiées

Le lieu de travail de ces deux professionnels montre aussi la différence de ces deux métiers autour de l’œnologie, la science du vin. En effet l’œnologue travaille chez les viticulteurs (dans les chais et dans les vignes), tandis que le sommelier travaille dans des restaurants et chez des cavistes.

A la liste des différences s’ajoute le diplôme. Il faut effectivement souligner les études pour atteindre ces deux professions sont très différentes.
Pour devenir sommelier, il faut tout d’abord décrocher soit un CAP restaurant, un bac pro commercialisation et services en restauration, ou un bac techno STHR (sciences et technologie de l’hôtellerie et de la restauration). Par la suite, il faut se diriger vers un Brevet Professionnel de Sommelier (pour débuter comme assistant), puis obtenir la Mention Complémentaire en Sommellerie pour être sommelier en titre.

Pour devenir Œnologue Il faut obtenir le Diplôme National d’Œnologie (DNO) qui équivaut à un bac + 5. Il faut en premier lieu avoir effectué une licence (trois ans) en sciences biologiques, chimiques ou biochimiques agronomiques, ou bien un DUT génie biologique et licence pro, ou encore un BTSA viticulture-œnologie et une licence pro.

Ces deux métiers sont tout à fait complémentaires et tous deux réunis autour d’une passion commune : l’un façonne le potentiel du vin, l’autre le met en valeur auprès du consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *